La Voie de la Nature

La Voie de la Nature

Chers ami.es,
Nous sommes fiers de vous offrir cette première newsletter Mint-e.
Je ne sais pas vous, mais nous avions cruellement besoin de liens en ces temps de distanciation, et envie de partages authentiques aussi, en ces temps de discordance profonde.
L’idée d’une newsletter pour vous donner de nos nouvelles, vous partager nos humeurs, mais également vous offrir un peu de notre savoir concernant notre approche holistique de la santé, a germé, puis éclos. Et la voilà. Nous souhaitons qu’elle devienne un rendez-vous mensuel avec vous, un moment santé et bien-être, ludique et instructif dans votre boite mail.

Et vous ? Comment allez-vous ?

Mais assez parlé de nous. Le sujet qui nous intéresse aujourd’hui, c’est Vous ! 
Comment allez-vous ? Car il vrai que les temps sont durs, que le monde semble fou et que l’amour se cache, restreint à sa plus simple expression familiale.
Les embrassades publiques sont proscrites. La joie de vivre semble mal venue. Il faut se contenter de quelques sourires timides devinés derrière un masque. La peur et le doute règnent en maîtres. Et s’ils ne suffisent pas à nous mettre à genou alors la culpabilisation donne le coup de grâce. Tout
semble bien orchestré pour que rien n’aille mieux.

 

La Voie de la Nature

Et pourtant, pourtant : la Nature nous montre un tout autre chemin, et vous savez comme nous aimons la Nature chez Mint-e. Les premières fleurs éclosent, libérant un parfum d’évasion, les arbres bourgeonnent nous susurrant des promesses de réveil et de jours meilleurs.
Le printemps vient toujours après l’hiver, c’est ainsi, aucun protocole sanitaire ne changera cette indéniable puissance de Vie. Et chez Mint-e nous avions envie de vous transmettre notre enthousiasme face à cette énergie montante.

 

Et si vous aviez perdu les manettes ?

La Nature nous invite au réveil, certes, mais c’est parfois notre propre corps qui n’arrive pas à suivre. Engourdis par les confinements, les fermetures des gymnases et salles de sport, sans oublier ce couvre-feu qui perdure. Les médias nous rabâchent que les Français dépriment, qu’ils ont pris du poids :
ces fameux kilos émotionnels qui compensent nos frustrations. Devant la télé, à écouter chaque jour le nombre de contaminations, il y a de quoi se perdre en grignotages intempestifs, puis en culpabilité de n’avoir pas su s’arrêter avant la fin du paquet. Mais saviez-vous qu’il est fort peu probable que vous soyez le premier responsable de ces fringales incontrôlables ?
Si vous êtes de ceux qui mangent trop et sans raisons, qui se sentent brièvement soulagés de leurs émotions désagréables et de leur stress, avant de finalement se sentir encore plus mal et d’être contraints de retourner à la nourriture pour se soulager, sachez qu’il est bien possible que vous ne soyez
plus aux manettes de votre satiété : les parasites ont peut-être bien pris le contrôle de votre appétit et de votre humeur. Les Candida Albicans, oxyures, ascaris, etc. dont vous avez peut-être déjà entendu parler n’ont rien d’exceptionnel : ils représentent 40% des espèces vivantes, ils sont partout, même dans notre corps. Et ces charmants petits vers intestinaux n’ont, comme tous les êtres vivants, qu’un leitmotiv : survivre et se reproduire.

Abritez-vous ces indésirables ?

Les parasites sont d’une grande intelligence. Leur technique est simple : stimuler chez leur hôtes la création de dopamine : l’hormone du plaisir. Dès que vous ingérez ce qu’ils désirent, ils vous récompensent avec un petit «shoot» de dopamine. Un tout petit, juste de quoi vous inciter, pauvre
«parasité», à ne consommer qu’un seul type d’aliment, essentiellement sucré bien-sûr. Un stratagème subtil qui remet en question tous les conseils que vous avez pu entendre en matière de régimes.
Sachez que la plupart des mauvaises habitudes alimentaires vous sont imposées par ces parasites. Force est de constater que la grande majorité des personnes en surpoids hébergent dans leurs intestins une population importante de vers intestinaux. Et quand on sait que 80% de la dopamine est sécrétée par l’intestin… Alors il devient évident que tant que les parasites ont le contrôle, vous n’irez pas bien et vous continuerez à manger de manière excessive…

Comment les attrape-t-on ?

Il est difficile d’échapper aux vers intestinaux : ils font partis du vivant, ils
sont partout. Une salade mal lavée, un rôti mal cuit, des enfants qui jouent
dans la terre ou encore la présence d’animaux domestiques sont autant de
sources de parasitage. La bonne nouvelle toutefois, c’est que ces vers sont
faciles à éliminer avec des produits d’hygiène simple comme notre Z-Parasit.

Cette lettre vous a plu ? Pensez à vous abonner (voir formulaire en pied de page) pour recevoir nos prochaines newsletters. 

Read more

peau noir z trauma

Le Z Trauma aide les peaux mates

Qu'en est-il de votre résilience ? (Partie 1)

Qu'en est-il de votre résilience ? (Partie 1)

Notre salade anti-parasitaire du printemps

Notre salade anti-parasitaire du printemps

Comments

Be the first to comment.
All comments are moderated before being published.